samedi 29 septembre 2012

L’événement de toute une vie

 

 

  

Le mariage est incontestablement à la mode. Rêves d’amour, de famille, de cérémonie inoubliable. Pourtant tout le monde sait bien que la vie à deux est devenue aujourd’hui bien difficile à construire, que les séparations se multiplient (une personne sur trois vit en solo). Comment expliquer cette apparente contradiction ?

Le couple commence désormais à petits pas, dans la légèreté insouciante du moment présent. L’important est d’être libre, de respirer la vie à pleins poumons, de prolonger et de prolonger encore la jeunesse. L’angoisse est de s’enfermer trop vite dans l’existence installée, de limiter l’horizon, de rater d’autres bonheurs possibles. Elle est aussi de se tromper dans le choix de partenaire. Car l’amour ne décoche pas toujours sa flèche avec une netteté infaillible. Chacun hésite donc à trop s’engager, et prend garde à ne pas se laisser saisir tout entier quand une histoire commence. Peu de projets, de mariages ou d’enfants dans les premiers temps : les engagements sérieux sont repoussés à plus tard.

Quel changement avec l’univers de nos parents ! Le couple commençait autrefois par le mariage, qui scellait le destin dès le début de la vie à deux. Il était une institution, incontournable et fondatrice ; il est devenu un acte volontaire et gratuit (on peut très bien vivre en couple sans jamais se marier). Ce n’est pourtant pas une simple cerise sur la gâteau conjugal. Le mariage moderne a une force secrète qu’il faut savoir comprendre.

Pourquoi l’idée vient-elle un jour de se marier ? Pourquoi provoque-t-elle si vite une douce excitation ? Parce que les deux partenaires ont pris conscience qu’il sont devenus autres. Surpris et fiers de cette nouvelle identité, ils veulent soudainement proclamer l’événement, à la famille et aux amis, très fort, très officiellement. Comme pour confirmer ce changement. Si les doutes n’ont pas toujours totalement disparu, si la volonté de maintenir une certaine respiration personnelle dans le couple reste souvent présente, l’envie de s’engager est toutefois devenue la plus forte. Le légèreté du présent ne suffit plus. Il leur faut s’inscrire résolument dans un avenir plein de projets, autour d’enfants rieurs et de l’idée familiale. Le mariage cristallise une mutation intérieure.

Quelle sorte de cérémonie organiser ? Parfois l’idée première est celle d’une fête originale avec les amis, pour ne pas retomber dans les rituels dont on se moquait naguère. On s’amuse beaucoup à évoquer des scénarios tous plus fous les uns que les autres. Mais les rêves profonds disent autres chose : l’envie d’une robe de lumière, d’une communion intense, d’un événement solennel. Le mariage est devenu aujourd’hui le marqueur symbolique d’un passage. Et les symboles ne fonctionnent qu’en s’enracinant dans une longue tradition. C’est pourquoi, bien que moderne et personnalisé sur quelques détails, il reste et doit rester un vrai mariage. Ainsi seulement l’émotion sera intense, l’événement, avec une force surprenante, emportera dans un ailleurs. Il sera alors ce jour de conte de fées qui marque une vie entière.

 

Partager Facebook Twitter Email

Poster un commentaire